Degemer mat au Clan Breton du Gwenn Ha Du.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La cascade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Eladora
Initié
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 14/04/2011
Age : 44

MessageSujet: Re: La cascade   16/5/2011, 22:20

Eladora n'ayant guère eu les réponses qu'elle attendait à la chapelle, elle s'enfonça dans le bois derrière celle-ci et remontant le fil de l'eau, sans même s'en rendre compte, se retrouva devant la majestueuse cascade. Elle regarda, quelque peu ébahie, la beauté du lieu et sut que la sérénité de ce lieu, pourrait sans aucun doute lui être profitable. Regardant le ciel, elle lui dit d'un ton implorant, en tombant à genoux :
Seigneur, qu'attendez vous de moi ?
Pourquoi me faut il affronter tant d'épreuve ? Ma mère se sacrifia pour moi, que devrais je encore perdre pour vous estre agréable ? Si vous voulez ma vie, prenez là tout de suite, et ici mesme, je vous l'offre avec joie, que je sois enfin délivrée de toutes ses souffrances...........



Eladora resta là à attendre, un signe qui ne semblait vouloir venir. Elle aimait une nouvelle fois sans retour après de nouveau avoir souffert d'un abandon. Elle ne savait plus que faire ni où elle en était. Elle appelait la mort mais même elle se refusait.
Alors doucement, s'abandonnant, elle se coucha à terre, n'ayant plus la force de lutter pour son idéal qu'elle semblait ne jamais devoir atteindre..........
Revenir en haut Aller en bas
Guigoux
Emérite


Messages : 489
Date d'inscription : 12/09/2010
Age : 25

MessageSujet: Re: La cascade   17/5/2011, 00:20

Il y avait longtemps qu'il n'était pas venu ici... Il aurait du... L'endroit est si beau... Il surveille ses pas tout en marchant en flânant. Trop de choses se passent en ce moment, vive le vert...

Il entendit cette voix fine, pleine de tristesse qu'il croisait ces derniers jours, et décida de la rejoindre à son rythme, les mots n'ayant presque pas de sous entendus suicidaires. Ah si... Puis il la vit. Sans se précipiter, il accéléra le pas et posa sa main sur son épaule et la retournant vers le ciel.


-Eladora? Ne faite pas cette bêtise. Vous avez une parole à tenir. Après si vous voulez me suivre malgré tout, vous savez que vous êtes la bienvenue. Vous savez aussi qu'il y a des gens qui vous aiment et que vous aimez. Ici, là-bas... Ne vous laissez pas mourir pour cela. Regardez moi... Ma femme s'en est allée, je ne veux pas mourir. J'ai fait des bêtises, et vous le savez. Pourtant il faut avancer, il faut vivre... Toujours avancer vers son bonheur. Si un vous refuse, un autre vous acceptera vous le savez. Apprenez à maitriser votre coeur... Il est votre guide mais il n'est pas le décideur de votre vie et de votre mort.

Sur ces mots il s'assit et la redressa pour qu'elle s'assoit, lui offrant son épaule, et la regardant.

-Je peux vous aider. Vous le savez. Mais pas autant que ce vous le souhaitez... Je veux vous aider. Pour vous et pour ceux qui vous aiment.

Il ne la quittait pas des yeux, mais non plus ne faisait de gestes déplacés.
Revenir en haut Aller en bas
Eladora
Initié
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 14/04/2011
Age : 44

MessageSujet: Re: La cascade   17/5/2011, 00:49

Eladora avait le regard vague, presque vide et ne réagissait pas. Elle s'était repliée en elle même et si elle se sentit un instant ballotée, cela n'atteignit pourtant pas son esprit, et elle resta prostrée dans une léthargie étrange.
Pourtant les mots qu'il lui dit, arrivèrent à s'insinuer jusqu'à elle, et doucement elle sembla s'éveiller. Elle aurait préféré que toute sa vie, ne soit qu'un mauvais rêve, mais tout cela, elle le sut en plongeant son regard dans les saphirs de l'homme assis près d'elle, n'était, hélas, que la réalité.
Elle ouvrit la bouche et répondit d'une voix douce mais faible :

Je tiendrais ma promesse........mais ne m'en demandez guère plus pour l'instant. Je ne vois pas plus loin.........
Et pour ce qui est du bonheur.......je sais bien que je ne le trouverais jamais, en tout cas pas celui que je désire...........alors.........à quoi bon encore vouloir me pousser à espérer............
Quand à m'aider,............... hélas je crois bien que personne ne le peux. Vous-mesme n'y pouvez plus grand chose désormais........... Peut estre l'auriez vous pu.............., mais vous savez bien que ............

Eladora, frissonnant malgré la douceur du soir, resserra ses bras autour d'elle, se reculant quelque peu de Guigoux tout en continuant à le regarder dans les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Guigoux
Emérite


Messages : 489
Date d'inscription : 12/09/2010
Age : 25

MessageSujet: Re: La cascade   17/5/2011, 18:18

Eladora a écrit:

Je tiendrais ma promesse........mais ne m'en demandez guère plus pour l'instant. Je ne vois pas plus loin.........
Et pour ce qui est du bonheur.......je sais bien que je ne le trouverais jamais, en tout cas pas celui que je désire...........alors.........à quoi bon encore vouloir me pousser à espérer............
Quand à m'aider,............... hélas je crois bien que personne ne le peux. Vous-mesme n'y pouvez plus grand chose désormais........... Peut estre l'auriez vous pu.............., mais vous savez bien que ............

Bon elle vivait... C'était déjà cela. Mais ces mots ne plaisaient pas...

-Vous tiendrez votre promesse. Mais ensuite j'aimerais que vous me suiviez. Par pure amitié et vous le savez. Le bonheur, peut-être que je ne suis pas en mesure de vous l'offrir. Votre rupture avec Heine est encore récente. C'est normal que vous soyez perdu. Je parle en connaissance de cause. Il doit exister quelqu'un de bien qui vous aidera et vous aimera plus que moi. Je vous pousse à espérer vers autre chose. Je ne veux pas que vous ayez de faux espoirs. Vos amis peuvent vous aider, je n'ai de cesse de vous le répéter. Vous êtes têtue! Avancez un peu! Ouvrez les yeux! Je suis pas le seul sur terre! Des hommes bien, il en existe! Il suffit de savoir être patient. Je sais que c'est pas votre fort. Mais cela se travaille. Et il ne faut pas se laisser aller au premier venu. Ne perdez pas vos valeurs, relevez vous et avancez vers votre bonheur.


Il la regardait encore et son ton de voix était sérieux, posé, suffisamment incisif pour montrer de la détermination.
Revenir en haut Aller en bas
Eladora
Initié
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 14/04/2011
Age : 44

MessageSujet: Re: La cascade   17/5/2011, 18:45

Tout d'un coup et contre toute attente, Eladora explosa :
Quoi ? Qu'entends-je ? Ma rupture ? C'est bien ce que vous avez dit ?
Elle regarda l'homme assis près d'elle dans les yeux. Ses émeraudes s'étaient assombries et la colère déformait ses traits habituellement si doux, et poursuivit :
C'est ainsi que vous appelez le fait que cet homme m'ait abandonnée, ne me donnant pas de nouvelles et ne prenant mesme pas la peine de répondre à mes missives. Vous estes bien un homme, toujours à dédouaner ceux de son espèce !
Et qu'il existe d'autres hommes que vous sur Terre, je n'en ai que faire. Alors à quoi bon continuer ainsi.

Elle se leva brusquement, présumant de ses forces, et eut un étourdissement, qui la fit s'effondrer au sol, où elle resta couchée, évanouie.
Revenir en haut Aller en bas
Guigoux
Emérite


Messages : 489
Date d'inscription : 12/09/2010
Age : 25

MessageSujet: Re: La cascade   18/5/2011, 00:52

Ah... Celle là... Il l'avait pas prévue... Ni qu'elle s'énerve, ni qu'elle s'écroule. Bon alors... Comment allait-il faire... Il la mit sur le côté et vérifia qu'elle respirait. C'était bon. Il alla à la cascade prit un peu d'eau et lui mouilla le front. Un peu inefficace, il décida de s'assoir près d'elle, de préparer à manger pour elle. Elle se réveillerait plus tard. Elle est très fatiguée.
Revenir en haut Aller en bas
Eladora
Initié
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 14/04/2011
Age : 44

MessageSujet: Re: La cascade   18/5/2011, 09:36

Eladora, reprit ses esprits, et désorientée, comme à chacun de ses évanouissements, elle regarda autour d'elle. Elle avait peur, cela se lisait sur son visage. Elle se replia sur elle même, sans dire un mot. Elle ne comprenait plus rien, ne savait où elle se trouvait, ni ce qu'elle faisait sur un sol de Terre.
Elle entendit chanter la cascade, ce qui l'apaisa un peu. Regardant, de nouveau, elle vit des arbres et comprit qu'elle se trouvait en forêt. Elle soupira, se disant que pour une fois, personne n'avait du assisté à ce malaise, et que cela donc ne serait point si grave. Elle ne s'était pas aperçu de la présence de Guigoux à ses côtés.
Soudain, beaucoup de ses soucis lui revinrent en tête, et elle fut décontenancée. Elle prit sa tête entre ses mains et dit doucement pour elle même :

Pourquoi tous ces tourments ? Que dois je faire ? Je n'en puis plus..........Je vais rester ici et attendre.......
Revenir en haut Aller en bas
Guigoux
Emérite


Messages : 489
Date d'inscription : 12/09/2010
Age : 25

MessageSujet: Re: La cascade   18/5/2011, 14:35

Elle ne l'avait pas remarqué mais lui avait entendu...

-Vous vous posez trop de questions. Il faut avancer, encore et toujours, qu'importent les obstacles que la vie pose sur notre chemin. Il faut toujours regarder devant soi. Jamais derrière. Devant vous... Vous avez la vie encore et encore. Je commence à saturer de vous voir rechigner face à votre vie. Il faut l'accepter! Et aller de l'avant. Alors maintenant vous me regardez, vous mangez de la viande, et on avance d'accord?

Vous avez dit énervé?
Revenir en haut Aller en bas
Eladora
Initié
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 14/04/2011
Age : 44

MessageSujet: Re: La cascade   18/5/2011, 14:55

Entendant une voix, elle se tourna vers elle, et leva ses yeux d'émeraudes vers lui, mais ne le vit pas. A sa place, elle voyait sa mère telle qu'elle était peu avant sa disparition, dans des circonstances fort pénibles. Son regard était étrange et Eladora semblait figée. Seuls les mots lui parvinrent, et elle répondit de sa voix de petite fille :
Oui, Mère...........je ferais ce que vous demandez, comme toujours. Vous savez quelle fille obéissante je suis, et que je ne veux pas vous déplaire.
Alors elle sentit un poids s'envoler, et secouant la tête, ce qui fit voler en tous sens ses cheveux couleurs de miel, elle sortit de cet instant magique et irréel. Elle reconnut alors Guigoux et le faible sourire qui venait d'apparaître aux coin de ses lèvres se figea d'un seul coup. Elle se demanda ce que, lui, faisait ici, mais elle se borna à le regarder, sans rien ajouter de plus, tout en se demandant si il n'allait pas la croire demeurée.
Revenir en haut Aller en bas
Guigoux
Emérite


Messages : 489
Date d'inscription : 12/09/2010
Age : 25

MessageSujet: Re: La cascade   18/5/2011, 16:46

Mon Dieu... Elle lui parle comme si c'était sa mère... D'abord surpris, il se dit ensuite que c'était la fatigue...

-Qu'allez vous faire?
Revenir en haut Aller en bas
Eladora
Initié
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 14/04/2011
Age : 44

MessageSujet: Re: La cascade   18/5/2011, 19:17

Elle détourna les yeux, regardant la cascade et répondit de sa douce voix habituelle :
Je vais manger.................et faire ce que l'on attend de moi en serrant les poings, baissant la teste et courbant l'échine.
Voilà........
Parlez donc d'un programme........j'ai l'impression que ma vie ne m'appartient pas.....
De toute façon, elle est si vide........alors ce n'est pas si grave............
Je vais reculer. Je ne veux plus aller en Breizh mais on m'oblige à y entrer !
Quelle blague ! Et je devrais sourire en plus............eh bien non...........
Je me tairais à présent et ne ferais plus de remarque à quiconque puisqu'il en est ainsi !
J'espère que cela vous agréé.

Eladora, se leva doucement et alla près de l'eau, elle ôta ses chausses et y trempa ses pieds. L'eau froide la fit frissonner, mais elle resta ainsi, elle avait l'impression de ressentir un certain apaisement.
Revenir en haut Aller en bas
Guigoux
Emérite


Messages : 489
Date d'inscription : 12/09/2010
Age : 25

MessageSujet: Re: La cascade   19/5/2011, 09:48

Il l'avait écouté il s'assit à côté, gardant ses bottes, croisant ses jambes pour pas les mouiller:

-La vie vous appartient sauf que lorsque on devient militaire, il faut assumer jusqu'au bout. C'est tout. Après, vous serez libre. Foireuse ou pas cette mission, faut la finir. Après vous me rejoindrez à Dôle si vous le souhaitez. Je vous y attendrais. Et ne dites pas que je vous vois comme un fardeau. Il me faut juste savoir afin que j'avertisse de mon arrivée à St Claude. Et pour ne pas vous poser un lapin.

Il se leva, et alla chercher ce qu'il avait préparé. Donc du jambon en tranches. Et un peu de salade verte. Il s'approcha d'elle et lui tendit l'écuelle.

-Mangez un peu, et venez vous distraire à la taverne, cela vous fera du bien.

Il se rassit à ses côté et regarda la cascade. Ce flot de vie...
Revenir en haut Aller en bas
Eladora
Initié
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 14/04/2011
Age : 44

MessageSujet: Re: La cascade   19/5/2011, 20:25

Ela accepta de bonne grâce l'assiettée présentée en répondant :
Je veux bien à la rigueur, vous faire plaisir et manger ce que vous avez préparé.........mais je n'ai pas le coeur à festoyer, aussi je ne viendrais pas avec vous, mais allez y donc et divertissez vous avec vos amis. Je resterais ici, seule...............elle soupira en ajoutant d'une toute petite voix :
c'est ainsi, il va falloir que je m'y fasses.
Revenir en haut Aller en bas
Guigoux
Emérite


Messages : 489
Date d'inscription : 12/09/2010
Age : 25

MessageSujet: Re: La cascade   20/5/2011, 01:07

-Je ne vous laisserais pas seule... Avec les tendances que vous avez, je ne sais quelle idée farfelue peut vous traverser l'esprit. Alors je vous attend. J'ai tout mon temps.

Il la regarda manger puis plongea ses bottes dans l'eau, regardant au loin, les troncs d'arbres et leur feuillage.
Revenir en haut Aller en bas
Eladora
Initié
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 14/04/2011
Age : 44

MessageSujet: Re: La cascade   23/5/2011, 07:38

Eladora avait mangé du bout des lèvres, plus pour le contenter que par envie. Le calme de la nature l'apaisait plus surement que tout ce qu'on pourrait lui dire, malgré tout la présence de Guigoux à ses côtés lui était la plus douce des compagnies. Elle l'observait sans s'en rendre compte, fixant les traits de son visage dans son esprit et son coeur afin de pouvoir le voir n'importe où, quand ils seraient séparés. Son trouble intérieur s'il ne se lisait pas sur son visage aurait certainement paru dans ses yeux, aussi détourna t elle le regard. Un instant après, elle remit ses chausses et se leva. Elle regarda de nouveau son compagnon et lui dit doucement :
Au revoir Aotroù. Merci de m'avoir tenu compagnie, et d'avoir supporté mes humeurs. Je vais aller me reposer, je suis bien lasse et ai encore bien des jours de marches avant de pouvoir me reposer enfin.................pour de bon..............
Revenir en haut Aller en bas
Naeligdekerrandic
Emérite
avatar

Messages : 459
Date d'inscription : 21/10/2011

MessageSujet: Re: La cascade   9/5/2012, 10:29

Comme bien souvent je me promenais seule. C'était là le leitmotiv de ma vie, depuis que ma môman m'avait prise en grippe. Plus personne ne s'occupait de moi au manoir désormais, même les mamettes ne faisaient plus cas de ma personne, et je restais dans ma chambre, ou me rendais en forêt pour couper du bois sans que nul ne s'en rende compte. Pourtant une enfant de 3 ans coupant du bois, qui plus est la fille de la vicomtesse cela aurait dû ne pas passer inaperçu, mais nan...........
Ici, au moins je me sentais libre, je n'avais pas de charge, le Cromlech étant un endroit triste et moribond, je m'y rendais le moins souvent possible, même si je surveillais ce qui s'y passait c'est-à-dire................rien.
Ici, je n'étais que la petite fille de mon Papy aux collants verts et la nièce de mon Tonton Blo, pis j'avais quelques gentils amis comme Iom et la gentille dame qui m'avait donné la belle pierre verte qui ne me quittais plus. Pourtant je ressentais toujours cette solitude.
Alors je partais me promener dans les bois comme aujourd'hui.

Entendant un clapotis d'eau, je m'approchais, découvrant la cascade.

Quelle pure beauté ! m'esclamais-je. Cet endroit est magnifique.

Je fis quelque pas arrivant près d'une pierre plate où j'allais m'asseoir quand je la vis.
Je ne sus au départ ce qu'elle était, mis à part une jolie jeune femme. Pourtant quelque chose en elle me fit froid dans le dos. Elle était là devant moi les pieds dans le courant créé par la cascade, mais........
l'eau semblait passer à travers elle.
Etait ce un esprit ?
Etait ce la Dame dont le vent m'avait murmuré le nom ?
Je restais là, les bras ballants, interdite à la regarder, quand elle tourna la tête vers moi. Je vis alors un charmant visage, empreint de douceur, mais si triste que j'eus envie d'en pleurer. D'ailleurs sans que je m'en rende compte, mes larmes se mirent à couler.
Je ne bougeais pas d'un iota et pourtant j'ouvris la bouche et dis :

'mat belle Dame. Je suis Naelig. Puis je m'asseoir près de vous ?
La fixant de mes yeux d'enfant innocent, j'attendis la réponse ...........
Revenir en haut Aller en bas
Eladora
Initié
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 14/04/2011
Age : 44

MessageSujet: Re: La cascade   9/5/2012, 11:04

Je n'étais qu'une ombre depuis si longtemps maintenant que j'en avais perdu la notion de ce que les vivants nommaient le temps.
J'errais dans les bois que j'affectionnais tout particulièrement de mon vivant déjà, jouant avec les feuilles des arbres. En automne, j'avais même créé un joli tourbillons de feuilles multicolores avec celles tombées au sol. Pourtant nul jamais ne me voyais.
Souvent je me rendais à la cascade, lieu où j'avais des souvenirs, pas forcément très heureux, même si j'étais alors près de Guigoux. Je m'asseyais sur cette même pierre où je m'étais assise alors, et plongeait mes pieds dans l'onde. Mais je ne sentais plus la fraîcheur de l'eau qui m'avait autrefois délassée, car désormais elle ne glissait plus sur moi, mais passer à travers mon pauvre corps, devenu vaporeux et évanescent.
Aujourd'hui était un jour pareil à tous les zautres, pourtant il était différent..........
Je ressentis une présence et me retournais, pour voir une petite fille, qui ne devait pas avoir plus de 2 ou 3 ans. Comme je la regardais elle me dévisagea, avant de :

Citation :
'mat belle Dame. Je suis Naelig. Puis je m'asseoir près de vous ?
Ce fut moi, qui un instant restait interdite par sa hardiesse. Comment penser que quelqu'un pourrait avoir envie de ma compagnie. Pourtant déjà, ma main lui faisait signe d'approcher tapotant la pierre près de moi, en passant au travers.
Je repris mes esprits pour lui répondre, espérant que mon souffle n'allait pas lui glacer les sangs :

'mat jeune Naelig. Venez donc près de moi, si ma présence ne vous fait pas trop peur.
Je me nomme Eladora, je suis une oubliée. J'erre seule dans la forêt et ici. Personne ne semble plus me voir ni m'entendre.
Je crois que personne ne se souvient encore de moi, ici ! Comme ailleurs......

Je la regardais s'enhardir et s'approcher de moi, en poursuivant :
Pardonnez moi, jeune enfant, je n'ai pas l'habitude que quelqu'un vienne me tenir compagnie comme vous le faites et encore moins que l'on me parle.
Revenir en haut Aller en bas
Naeligdekerrandic
Emérite
avatar

Messages : 459
Date d'inscription : 21/10/2011

MessageSujet: Re: La cascade   21/5/2012, 15:04

La belle Dame savait donc parler.
Je vins donc m'asseoir à ses côtés. Alors que je m'avançais, je ressentis un vent frisquet mais n'y pris pas vraiment garde. Une fois assise, je la regardais, elle avait l'air très triste, encore bien plus que moi. J'osais lui demander :

Vous aussi votre môman vous aime plus ?
C'était sans doute une question idiote, mais c'était la seule que m'inspirait sa tristesse. J'étais bien trop jeune encore pour connaître le tourment où vous plonge les peines de coeur, et ne pouvais savoir que la Dame en avait connu tant qu'elle avait préféré disparaître que de continuer à vivre cela encore et encore.
Je continuais de la regarder. Elle était très belle, elle avait l'air si douce.
Alors que mes yeux se posèrent sur ses pieds dans l'onde, je tressaillis. Je n'avais pas réalisé que la belle Dame n'était qu'un esprit, avant de voir l'onde claire passer au travers d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Eladora
Initié
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 14/04/2011
Age : 44

MessageSujet: Re: La cascade   6/6/2012, 17:00

Je regardais la jeune enfant qui venait ainsi vers moi, comme seule les enfants peuvent le faire, et comme si cela lui paraissait naturel. Je lui souris doucement. Elle était belle et si jeune, mais aussi si triste .....
Sa question m'interpella. Comment une mère pourrait désaimer son enfant.....surtout une enfant comme celle que j'avais sous les yeux et qui me paraissais au demeurant peu sotte pour son âge, car elle me semblait bien jeune.
Je la regardais attendrie et lui répondis :
Non jeune fille, ma mère m'aime toujours. Elle est avec moi parmi les esprits.
Mais moi parfois je viens rendre visite aux vivants.
Mais d'ailleurs quel âge as tu donc ?

Si j'étais encore en vie, on aurait pu croire que je me mordais la lèvre, mais comme je n'étais qu'un esprit........ réfléchissant un instant, il se passa un peu de temps avant que je lui réponde :
Oh nan ma chère enfant, ma tristesse est toute autre, et tu seras grande bien assez tôt pour découvrir que les peines d'un coeur parfois nous semble si insurmontables qu'on en vienne à des extrémités qu'on ne devrait jamais franchir.
Je n'étais pourtant plus si jeune mais au demeurant encore bien sotte, semble t il !
En ce qui concerne ta peine, peut être pourrais tu m'expliquer un peu ce qui t'arrive, que j'y vois plus clair. Peut être alors pourrais je te conseiller si tu en as envie.

Alors que je parlais, je la vis tressaillir. Sans doute venait elle de comprendre ce que j'étais désormais.....plus qu'une ombre parmi les vivants, un esprit pur qui vient parfois vous conseiller pour que votre route soit plus belle et que vous ne finissiez pas ainsi que moi.
J'aurais voulu la prendre dans mes bras et la consoler. Je sentais qu'elle le méritait, et elle m'émouvait plus que je ne m'en serais douté.
Moi qui n'avais jamais eu de relation avec les hommes, autres que quelques baisers. Et pourtant, c'était mon seul rêve lorsque j'étais en vie trouver un homme qui voudrait de moi et fonder avec lui une famille. Mais nul ne m'en avais donné l'occasion et finalement je crois que c'est ce qui m'avait achevée.....
Je regardais la petiote attendant de voir ce qu'elle voudrait me confier et comment je pourrais l'aider....
Revenir en haut Aller en bas
Naeligdekerrandic
Emérite
avatar

Messages : 459
Date d'inscription : 21/10/2011

MessageSujet: Re: La cascade   12/6/2012, 11:04

J'avais laissée la belle dame de la cascade mais je revenais vers elle ce matin là.
J'avais le coeur gros.
Je pensais mes décisions prises et définitives......... pourtant ils avaient réussi à m'ébranler de leur proposition.
Mais j'avais une fois voulu croire des grands qui disaient me vouloir pour fille et qui au final......
Oh vi il est vrai que je n'étais guère malléable, ni fille à attendre le bon vouloir de ses aînés.........mais tous le savaient avant même que de me faire ce genre de proposition.........je ne comprenais donc pas comment j'avais pu déplaire à ce point à ma môman !
Et là patatras, les zamoureux eux aussi s'y mettaient. Mais comment leur faire plus confiance à eux.........
Je me posais mille questions en faisant le chemin vers la cascade où je vis la jeune dame assise toujours au même endroit et dans la même posture.

Longuement je le regardais avant de m'approcher et de m'asseoir de nouveau à ses côtés.

Je me mis à lui parler de tout ce que j'avais vécu jusque là et de mes souffrances d'enfançonne qui me paraissaient insurmontables et je conclus en lui disant :

Alors, me suis dit qu'il me fallait partir, pour tous ceux que j'aime et pour môa aussi.
Quitter Breizh !

Je poussais un soupir à fendre l'âme tant je savais combien tout aller me manquer, aussi bien le Duché que tous ceux que j'allais laisser derrière môa, pis je dis encore :
Mais voilà que les deux zamoureux y veulent m'adopter et qu'ils disent que je dois rester avec eux.

Je pris ma tête entre mes mains en la secouant, impuissante à savoir ce que je devais faire, les pensées trop embrouillées pour réfléchir seule à tout cela.
Finalement, je levais les yeux sur la belle dame et lui posais la question qui me brûlait les lèvres :

Dis Madame, j'hésitais, m'apercevant tout à coup que je ne savais même pas son nom, tu crois que je dois faire quoi, môa ?
Revenir en haut Aller en bas
Eladora
Initié
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 14/04/2011
Age : 44

MessageSujet: Re: La cascade   13/6/2012, 09:11

La petiote était partie si brusquement que j'avais cru un instant qu'un coup de vent l'avait emportée. Pourtant je me doutais qu'elle reviendrais et je passais me reposer ici chaque jour, espérant sa venue........comme si je pouvais encore avoir quelque chose à espérer par delà la vie.
Malgré tout cette petiote me faisait fondre et j'avais envie de l'aider comme je l'aurait fait et le faisait avec beaucoup de mon vivant.

C'est donc avec joie que je la vis s'avancer vers moi et s'installer à mes côtés, comme si c'était, là, chose la plus banale du monde. Une enfançonne assise près d'un esprit et discourant de ses craintes.....touchant tableau à vrai dire, mais si la petiote en parlait à d'autres, je me demandais comment ils réagiraient.

Mon visage se fit plus grave au fur et à mesure du discours de l'enfant.
Je ne reconnaissais pas là, la douce Missanges que j'avais pourtant connue ici même. Oh c'était une femme de caractère bien sûr, mais je n'avais point souvenir qu'elle s'emporte facilement. Par contre je savais que lorsqu'elle avait une dent contre quelqu'un elle n'en démordait guère malgré même les dire des gens qui l'entouraient.
Je fus saisie d'un profond malaise me disant que la petite était bien mal partie dans la vie, surtout en Breizh, si celle qui était sa môman comme elle disait et aurait dû l'aider, l'avait ainsi prise en grippe. Il ne lui serait guère facile de se faire une place et de pouvoir évoluer sereinement.
Je comprenais pourquoi elle voulait partir, mais moi même j'avais fuit et je m'étais au final rendu compte que ce n'était pas la meilleure solution. Etre loin de ceux que l'on aimait conduisait vers les affres et attiraient vers la tombe plutôt que vers les vivants. Je ne pouvais concevoir qu'il en soit de même pour cette jolie petite frimousse qui apaisait ma solitude.
Lorsqu'elle eu finit, j'eus envie de la serrer contre moi, mais je savais que cela ne m'était pas possible et j'en ressentsi une douleur poignante au coeur. Je réfléchis un instant, choisissant les mots que je dirais :
Tout d'abord mon enfant, si tu permets que je dise ainsi, sache que je ne m'appelle pas Madame mais juste Eladora, et même pour toi Ela si tu veux bien.
Voilà mon oubli était réparé et je souris à la petiote, continuant d'un ton doux :
J'ai bien entendu et compris le fond de ton problème. J'ai connu ta môman et je sais qu'elle est dans beaucoup d'instance ici, et qu'elle s'occupe de beaucoup de choses. Tu sais je crois qu'elle aime servir le Duché et apporter sa contribution à en faire quelque chose de grand aux yeux de tous.
Pourtant je te l'accorde ce que tu me dis me surprends beaucoup d'elle, je ne la voyais pas ainsi. Comme quoi, on croit connaître les gens mais tant qu'on ne vit pas avec eux on se méprend.

Par contre je puis te dire une chose, tes amis ont raison. Fuir Breizh et ceux qui t'aiment ne t'apportera rien de bon. J'en ai fait la triste expérience et regarde où cela m'a menée.
Loin d'eux, je me suis senti si seule.........
Loin de ma Breizh et de notre chère Mer d'Iroise, je me suis sentie vidée de toutes mes forces et petit à petit elles s'en sont allées pour de vrai, et moi je suis maintenant telle que tu me vois.
Ne fais pas la même erreur que moi, ma petite chérie.
Pour ce qui est de la proposition de tes amis, je crois qu'ils veulent faire ce qu'ils pensent être le mieux pour toi. Je connais un peu Clo, c'est un coeur meurtri et blessé, mais elle est douce et fiable. Elle ne te fera pas faux bond.
Quand je l'ai connu, elle était vraiment pas bien à cause d'un homme......j'ose espérer que celui ci ne sera pas du même acabit sans quoi je me ferais un devoir d'aller le hanter.......

Je vis à la mine de l'enfant que je lui faisais peur en disant cela et me repris bien vite en lui souriant.
Nan je plaisante ! Jamais je ne ferais pareille chose.
Dis pour moi à Clo, que si elle a besoin de parler, elle aussi peut venir me chuchoter à l'oreille ainsi que tu le fais. Et fais lui mes amitiés, elle avait été gentille avec moi, même alors qu'elle était dans la peine, et je ne l'ai pas oublié.
Je suis patiente et toujours là pour qui en a besoin.
Donc, ma chérie, la décision est tienne, mais je crois que ce que tous te disent simplement c'est que tu n'es pas seule et qu'ils veulent tous t'aider à aller mieux.
Je crois aussi que ceux qui connaissent ta môman espèrent qu'elle reviendra vers toi et que si tu es loin cela ne se pourra faire.

Je regardais l'enfant espérant que mes mots avaient su trouver un sens pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
clochette
Fondateur
avatar

Messages : 955
Date d'inscription : 21/06/2010
Localisation : st pol

MessageSujet: Re: La cascade   17/6/2012, 02:19

la ptite lui avait parlé du fantome d'ela , elle lui avait dit combien elle aimait etre avec elle , qu'ela comprenait et l'aidait a voir clair , elle lui avait dit aussi que la fée pouvait aller la voir , qu'ela serait surement contente ...

depuis quelques jours tout aller trop vite au village , le present s'ecrivait sur une nouvelle page , et le passe ressurgissait aussi vite , les tavernes redevenaient vivantes et plus rien n'allait , la clo etait depassé , certaines choses etaient mauvaises elle le sentait , elle n'arrivait pas encore a saisir d'ou le danger venait , ni ce qui ce passait , mais elle sentait que l'air etait malsain , que quelquchose se tramait et une pointe douloureuse dans son coeur lui disait qu'elle serait peu etre méle a tout ça , voir a en etre au centre et cela ne lui plaisait guére ....

ce soir la elle ne trouvait pas sommeil , certaines choses avaient mal tourné , mais elle se sentait de plus en plus forte pres de sam, pour une fois elle avait envie de se battre et ne pas partir la tête basse pour rejoindre sa douce solitude tranquille , cette fois elle voulait prendre des risques oser affronter la vie et les blessures qui pouvaient en decouler mais aussi le bonheur qu'elle pouvait enfin toucher ....

elle avança dans la clairiére , la lune claire eclairait un ruisseau qu'elle se mit a suivre , la ptite lui avait dit ou trouver ela , et le coeur battant plus fort qu'a l'accoutumée elle crut la voir au loin , elle serre son piou plus fort contre elle , se disant allez bon sang t'es un soldat aprés tout, et ela est un fantome qui ne te veut pas de mal ...

avançant prudement , clo arrive presque a sa hauteur et la regarde interdite de la voir si parfaitement tout comme la ptite a dis comme un voile sur elle mais pas de doute c'est bien eladora cette jeune femme si douce et si clairvoyante qui avait eu autant de peine qu'elle mais qui n'avait pas su resister a la souffrance terrible que certains nous infligent aprés tout clo etait peu etre forte sans le savoir encore ... cette jeune femme qui l'avait conseillé a une certaine epoque et etait ennuyée quand les choses avaient mal tourné ...

aussi delicate qu'une petite fée puisse l'etre , clo s'installe doucement sur la souche d'arbre et la regarde avec douceur et tristesse ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Eladora
Initié
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 14/04/2011
Age : 44

MessageSujet: Re: La cascade   18/6/2012, 17:31

Oh que voilà une drôle d'apparition, me dis je en moi même .
La petiote a du faire ma commission.
La fée n'avait beau pas faire de bruit, le vent m'avait prévenue de son arrivée, aussi la regardais-je venir vers moi.
Elle n'avait guère changé et pourtant sur ses traits la peine avait laissé la place à une certaine sérénité. Cela la rendait encore plus belle que lorsque je l'avais connue.
Lorsqu'elle se fut installée, non loin de moi, tout naturellement je lui dis :
Eh bien Clo, te voilà !
Naelig t'a donc parlé de moi, apparemment. Quelle charmante enfant, mais elle est si triste......
Et toi mon amie, qu'est ce qui t'amène ici ?
Revenir en haut Aller en bas
clochette
Fondateur
avatar

Messages : 955
Date d'inscription : 21/06/2010
Localisation : st pol

MessageSujet: Re: La cascade   20/6/2012, 19:17

aussi naturellement que si elles s'etaient quittée la veille , ela lui parle , sa voix raisonne comme en echo dans une grotte et clo reste la a la regarder emerveillée , une fée et un fantome , nous etions vraiment au coeur de la bretagne sans aucun doute ... un voile de tristesse passa sur le visage de clo a l'evocation de la petite...

je ... je tenais a m'excuser ... baisse les yeux en jouant avec ses doigts ... je crois que je n'ai pas etait assez a ton ecoute avant ... avant que ... la montre du menton ... avant ça ...je savais tu sais que ça finirai comme ça , j'ai essayé ici de t'ouvrir les yeux et te remonter ... mais ... mais pas assez ... je ... je sentais que c'etait peine perdue ... j'espére que tu me pardonnes ....
toujours tête basse clo parle de la ptite ... nael est un vrai bonheur ..mais tellement tellement de tristesse en son coeur que meme moi je n'arrive pas a lui rendre le sourire ... soupire doucement ... j'ai tellement envie de la caliner , la protger mais rien n'y fait tu sais... elle reste enfermée dans sa souffrance que je comprend d'ailleurs .. j'espére juste que le temps apaisera son petit coeur ...
ose lever son nez sur ela et une fois de plus l'admire ce voile aureolé la rend magnifique ...son regard s'attarde sur chaque parcelle d'ela , elle pourrait meme croire qu'elle scintille ... tu sais ...j'ai fais une rencontre merveilleuse ... la regarde ... moi qui avait juré plus jamais ... j'ai menti ... mais cette fois je dis toujours avec lui ...je peux dire que je suis heureuse ...sourit avec une lueur petillante dans l'oeil ... trés heureuse même ...reporte son regard sur ses doigts ... et depuis tout ce bouscule , mon passé tente de me rattraper et les amis me tournent le dos violement ... la regarde ... j'ai peur qu'a force ça ne le fasse fuir cet acharnement mais nael me dit que non il m'aime vraiment lui et il restera ... ce que je n'arrive pas a comprendre c'est ... pourquoi tout se dechaine alors que pour uen fois je suis prete a ecrire mon histoire une belle histoire ...
soupire doucement puis la regarde ... dis ela .. c'est comment ... tu te sens seule ou tu n'as plus cette sensation? tu n'a plus jamais froid ou toujours ? comment ça se fait que je te vois ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Eladora
Initié
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 14/04/2011
Age : 44

MessageSujet: Re: La cascade   22/6/2012, 08:16

La fée n'avait pas peur, et cela me fit sourire. Après tout elle était fée et moi esprit, deux créatures de Breizh, et qui, s'en doute, ne se pouvaient rencontrer que sur nos belles terres.
Elle s'excusait, mais de quoi donc, je ne pus me taire et pris la parole avant même qu'elle n'eut fini de parler :
Mais Clo, tu n'as pas à t'excuser voyons......en ce temps, la peine habitait mon coeur.......si je me souviens bien tu n'étais toi-même pas en grande forme après tout à cause d'un homme aussi......et d'un décès subit devant un autel si j'ai bonne souvenance......les trop nombreux échecs que j'avais eu..........et ce dernier amour sans espoirs que j'ai tu à bien des gens m'a achevé........j'aurais dû résister pour lui, mais je n'en avais plus la force ni le courage........et il faut dire que la femme de mon frère m'a mis bien des coups par derrière elle aussi........enfin cela n'a plus d'importance désormais.
Je souris en l'entendant parler de la petite que j'appréciais beaucoup. Comme elle, je souhaitais qu'elle soit heureuse et qu'elle retrouve la joie de vivre d'une enfant de son âge et je n'étais pas loin de penser qu'à Kastell tout cela serait possible. Je sentais bien qu'elle serait entourée là bas.
Elle me parlait à présent de son nouvel amour, ce que je savais déjà par la petite qui avait parait il aidé la fée à lui ouvrir son coeur.
Pour finir, elle me posait une question sur ma condition, je retrouvais là la curiosité de la jeune femme et souris de nouveau, avant de répondre :
En ce qui concerne le petite merveille qui vient me trouver pour discuter avec moi, je pense que vivre à Kastell ne pourra que lui faire le plus grand bien. Je suis sûre que vous prendrez tous grand soin d'elle, comme elle le mérite et qu'elle finira par retrouver sa joie d'enfant.
D'ailleurs il me semble que ton compagnon s'y emploie à merveille. Il lui a trouvé un nouvel ami et à réussi à la faire sourire et même rire.
Cet homme m'a l'air doux et tendre, il semble avoir la tête sur les épaules et de la suite dans les idée........n'a-t-il pas patienté avant que tu ne daignes ouvrir ton coeur, pourtant tu avais ravi le sien dès qu'il a posé les yeux sur toi, tu sais.........
Je ris devant la moue de surprise de la fée, avant de reprendre :
Oh tu sais, ma nouvelle condition me permet d'être partout à la fois, je vois tout, entend tout, et sais tout, alors non je suis rarement seule, même si rares sont ceux qui peuvent me voir et me parler......et j'ai la faculté de pourvoir alors aider mes amis, Naelig, Guigoux et toi maintenant.......Il faut que je veuille me montrer pour que les gens me voient, sinon je suis le vent dans les feuilles, un courant d'air qui passe et frôle les épaules, un frisson dans l'ombre....... moi je n'ai pas froid, c'est vous tous qui me sentez ainsi....... Et puis comme toi, je suis une créature à part........un esprit comme seul il peut en exister dans notre chère Breizh.......tu devrais le comprendre, nan ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La cascade   

Revenir en haut Aller en bas
 
La cascade
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Didacticiel] Comment crée une cascade (4 Façon Différentes)
» La salade cascade
» Remand VS Cascade
» [Résolu] cascade + conspire
» Cascade.deck

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Clan du Gwenn Ha Du :: Culture et Erudition :: Ecole Mat d'Ouessant :: La cours de récréation et ses alentours-
Sauter vers: