Degemer mat au Clan Breton du Gwenn Ha Du.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le jardin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
jenifael
Confirmé
avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 04/10/2010

MessageSujet: Re: Le jardin   6/12/2010, 02:42

Jeni bouillonnait de rage et avait besoin de se retrouver un peu si elle ne voulait pas exploser.
Il en fallait beaucoup pour que la jeune femme s'ennerve, mais là, ça dépassait l'entendement et elle n'était plus qu'une boule de nerf obligée de se réfrener sous peine de faire un massacre qui n'apporterait rien de bon.

Elle ne voulait pas d'une simple vengence obtenue par les armes, elle voulait leur faire mal a un point difficilement imaginable. Sans cesse elle repensait a une phrase entendue il y a bien longtemps et qui disait en substance que les blessures physiques guérisses et passent rapidement tandis que les blessures morales faites avec les mots ou la plume restent gravées a jamais comme si l'on marquait l'ame au fer rouge.

C'est ce genre de blessures qu'elle voulait infliger a ces lâches, ces êtres indigne de se dire et même de prononcer le mot breton. Cela lui prendrait de temps et de l'énergie certe mais elle se promit que l'acte infame qui avait été accompli se paierait cher tres cher même dut elle y passer ou y laisser la vie.

La jeune femme continua a marcher au hazad des chemins, sans but jusqu'a ce que ses jambes refusent de la porter plus loin. S'adossant au tronc d'un arbre, elle se laissa glisser a terre, insensible au froid et a la neige. Des larmes de rage de haine et surtout de tristesse coulèrent sans qu'elle s'en rende compte la laissant épuisée tant physiquement que moralement.

Un long moment passa avant qu'elle puisse relever la tête. Le froid l'engourdissait et elle due se faire violence pour se lever et prendre le chemin du retour, alors qu'elle n'avait qu'une envie, dormir, dormir pour oublier, ne plus penser, ne plus revoir les images qui défilaient en boucle dans sa tête et surtout ne plus avoir aussi mal.




Revenir en haut Aller en bas
Lilith de Kerdren
Emérite
avatar

Messages : 436
Date d'inscription : 10/10/2010
Age : 40
Localisation : Sur un bateau

MessageSujet: Re: Le jardin   30/1/2011, 14:34

[Une balade bien matinale]

« J’ai de la haine dans les veines… »

Nonobstant mon bonheur apparent du moment, je suis décontenancée par ce qui coule dans mes veines…

Trois mois que la haine se répand dans mon être…et met mon ame en peine


« Je m’enivre, j’deviens ivre de l’odeur qui émane de chaque feuille que je tourne
….se pencher sur le passé, l’histoire y séjourne »


Je ne pensais qu’a la vengeance, et cela prenait tout un sens, quoique l’on en pense et selon moi, il ne pourrait y avoir de clémence…

J’avais érigé un mur, pour cacher mes blessures, voiler ces longues meurtrissures…

Mais depuis, je vivais sans trop penser au lendemain, je m enfonçait dans un abime, ou les anciens souvenirs de bourreaux inhumains, brandissaient leurs armes pour commettre leurs crimes.

Déconcertée par moi-même, non de mes sentiments ni de celui que j’aime…
L’être aimé, lui, m’apportait l’espoir, en remarquant à certain moment mon désespoir...


J’aurai voulu hurler mon affliction …pour que cesse ces visions…de cette horreur qui avait causé notre malheur…

Au fond, comment dire a mon ange, que malgré notre amour et notre union, je suis au bord du gouffre…que je plonge un peu plus chaque jour…


Comment lui dire :
Citation :
Réveille-moi
Réveille-moi de l’intérieur
Je ne peux pas me réveiller
Réveille-moi de l’intérieur
Sauve-moi
Crie mon nomet sauve-moi des ténèbres
Réveille-moi

Ordonne à mon sang de couler
Je ne peux pas me réveiller
Avant que je sois détruite
Sauve-moi
Sauve-moi du rien que je suis devenue*

Serais-je enfin prête a abandonné mon passé haineux, pour ne laissé qu’un avenir heureux ???


* evanescence => bring me to life

_________________
Essaye de passer un maximum de temps avec son époux....avant qu'il ne reprenne le chemin du monastère
Revenir en haut Aller en bas
Peter de Kerdren
Admin
avatar

Messages : 1310
Date d'inscription : 17/06/2010
Localisation : Kastell Paol

MessageSujet: Re: Le jardin   30/1/2011, 17:08

Le hasard de ses pas guida le nouveau mais plus tout jeune marié et ex-veuf à collants verts dans les jardins qui jouxtaient l'école Mat d'Ouessant.

Le hasard lui fit rencontrer celle qui partageait sa vie. Elle semblait rongée par quelques tourments, même si le visage de la belle s'illumina lorsqu'elle le vit.

Le hasard lui fit poser ses lèvres sur les siennes en un doux baiser. Puis ses mains couvrirent ses épaules dans un geste de réconfort.

Ainsi, les deux époux cheminaient.
Revenir en haut Aller en bas
http://clandugwenhadu.forumactif.name
Lilith de Kerdren
Emérite
avatar

Messages : 436
Date d'inscription : 10/10/2010
Age : 40
Localisation : Sur un bateau

MessageSujet: Re: Le jardin   31/1/2011, 01:16

Serais-je enfin prête a abandonné mon passé haineux, pour ne laissé qu’un avenir heureux ???

En le voyant s’approcher de moi, mon visage s’illuminait a nouveau, oui j’étais prête a quitté mon passé, je ne voulais penser qu’à lui…à se qu’il m’avait apporté depuis que l’on été ensemble…

Mais ce mal intérieur me rongeait, me détruisait, et me transportait loin de tout le bonheur que j’avais, loin de ce que ce Très Haut si puissant m’avait octroyé…ca brouillait ma vision…

Et je crève, je crève de l’intérieur, je meurs…

Non, mon enveloppe charnel et mon cœur resteront, ici…près de ce charmant et bel homme qu’est mon mari…mais mon âme s’envole, elle divague …

Comme j’aimerais lui crier : « Oh !!! Peter, Mon ange aide moi »

Mais je ne pouvais rien lui dire, non il fallait être forte, plus forte, toujours plus forte…comme je l’avais toujours été…
J’ai tellement mal….c’est tellement dur…
Et même la douleur s’estompe en sa présence…elle reste là, en moi…

Je ne voulais pas lui montrer a quel point, je souffrais… je ne devais pas…

Quant enfin il m’entoura de ses bras, mes yeux se fermèrent, et j’étais pour un moment vivante…
Mais pour combien de temps ??

_________________
Essaye de passer un maximum de temps avec son époux....avant qu'il ne reprenne le chemin du monastère
Revenir en haut Aller en bas
Viken
Confirmé
avatar

Messages : 320
Date d'inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Le jardin   6/2/2011, 14:12

Viken se promena longuement dans les jardins du Clan. L'endroit était propice à la réflexion autant qu'au recueillement. Il s'assit sur un banc de pierre profitant des timides rayons de soleil qui ambitionnaient de réchauffer l'atmosphère.

Il pensa à l'endroit, à ce clan dont il était fier de faire partie. Une belle union à n'en pas douter. Des horizons divers et variés, des tempéraments forts différents parfois, mais étrangement ... Viken sentait chez la plupart d'entre eux, une même sensibilité.
La plupart d'entre eux étaient déterminés, volontaires et dynamiques. Mais il décelait malgré tout bien des fragilités. Il sourit. Pour lui, cela ne serait jamais considéré comme un défaut.
Se sentir vulnérable, c'était aussi mieux comprendre celui que l'on s'apprête à juger, ne pas s'en croire supérieur ou plus brave.
Ces fragilités affleurantes n'étaient pas pour autant faiblesses. Certaines blessures de la vie vous rendent plus forts, vous apprennent à comprendre, vous incite à sans cesse progresser. Ensemble et mises bout à bout, toutes ces sensibilités en devenaient une formidable union. De celles dont on construit le meilleur, dont on forge l'avenir dans le respect des autres plutôt que dans la force.

Il souriait en regardant l'harmonie végétale qui régnait autour de lui. Une harmonie semblable à celle de ce clan. La solidarité ici n'était pas un vain mot. Il en voulut pour preuve les messages de soutien adressés à chaque membre en détresse, quelle qu'en soit la raison.

Il repensa à Blotus et Jeni, retenus par la force des choses en territoire normand. Que cela devait leur paraître long de ne pouvoir les rejoindre au plus vite. Qu'importe la distance, ils leur accorderaient leur soutien. Il songea à Lilith qui bien que toute jeune mariée semblait souffrir d'un mal plus ancien, plus sournois. Il fallait veiller sur elle, de loin, en ces moments difficiles, lui montrer qu'on était là en cas de besoin, se faire proche sans être étouffant.
Il pensa aussi à Heinekenavo qui semblait bien en peine. Il se jura de lui écrire, non pour le questionner, mais juste lui prouver qu'il était là. Il n'est parfois nul besoin de s'épancher, savoir qu'on n'est pas seul suffit souvent à mieux supporter les choses.

Il ne put réprimer un sourire en s'écoutant penser. Il se remémora quelques mots, quelques paroles, lorsque récemment la vie avait trébuchée pour ses amis. Malgré les tourments qui le hantaient, il avait l'envie d'aider, de penser aux autres pour ne plus penser à lui.

Ils étaient des écorchés de la vie. Ensemble, ils en guériraient.
Revenir en haut Aller en bas
Folle
Ancien membre
avatar

Messages : 362
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 25
Localisation : Kastel Paol

MessageSujet: Re: Le jardin   6/2/2011, 20:22

Folle ne s'était plus promenée dans le jardin de l'école depuis pas mal de temps. Elle y remédia dès que le temps devant plus propice à la promenade. Il faisait brumeux mais il n'y avait pas de vent et le soleil ne lui brûlait pas les yeux qui étaient déjà bien trop sensibles. Le jardin était encore enneigé et semblait irréel. Folle se réjouit d'autant plus qu'il n'y ait pas de soleil car, sur la neige, la lumière aurait été insupportable au plus haut point. La jeune femme arriva très vite sur un pont. Elle se pencha pour regarder l'eau paisible de la rivière.



S'arrachant à contrecoeur à sa contemplation, elle continua son chemin. Elle remarqua à peine Viken assis sur un banc... Absorbée dans ses pensées, Folle regardait dans le vide. Un moment de solitude dans ce magnifique jardin, son image du calme, du repos et d'un quelconque bonheur. Elle décida de s'asseoir dans la neige au bord de la rivière, espérant que son manteau la protègerait un peu du froid. Elle regarda par-dessus l'eau et admira la beauté du jardin enneigé.


Tout simplement magnifique...



La jeune femme prit en main son éternelle rose noire qu'elle avait plongée dans de la cire chaude pour la cristalliser et la garder auprès d'elle à jamais. Personne ne savait pourquoi elle était temps attachée à cette rose. Elle-même ne le savait pas vraiment... Il lui semblait, qu'elle avait toujours eu cette fleur avec elle et ne s'imaginait pas sans elle.



Le fait de jouer avec la tige de la rose avait un effet relaxant sur elle : elle s'empreignait du mouvement tout en se laissant aller à la contemplation du paysage.

_________________
Kastell Paol, de la terre à la mer, toujours solidaires

Revenir en haut Aller en bas
http://Black-Poemes.skyrock.com
Missanges de Kerdren
Ancien membre
avatar

Messages : 1152
Date d'inscription : 21/06/2010
Localisation : Moulin des Kerdren, Kastell Paol !

MessageSujet: Re: Le jardin   7/2/2011, 18:35

Mes pas laissaient une empreinte distincte dans la neige encore tenace. Posant le pied, le soulevant, j’observais le dessin qui se remplissait doucement d’eau. L’esquisse était bien nette, une toute petite trace de pied.
C’était la première fois que je m’aventurais ici, peut être pour chercher un apaisement, trop de lecture faisait bouillir la matière grise ou…
C’était même la première fois que j’en oubliais de manger… Trop de tourment assurément.

Le temps était encore incertain et de légères bourrasques portaient encore quelques flocons de neige. Ma cape fut parsemée de petites étoiles que le tissu absorba immédiatement.
L’endroit était magnifique, comment avais-je pu ne pas y venir plus tôt. Tant de choses à admirer. Mes pas s’arrêtèrent et mon regard se fit attentif, détaillant les unes après les autres les merveilles de Dame nature.

Les joues rosies par l’air frais, les yeux brillants, je regardais ce paysage, m’arrêtant au beau milieu du chemin.
À cet endroit, les arbres étaient hauts, le vent semblait jouer avec eux, traversant les feuilles, soufflant sur celles-ci pour faire tomber la légère poudreuse retenue.
Folle était au loin, la main sur la passerelle du pont en bois, son reflet se mirait dans l’eau encore gelée.
Mon regard surpris Viken assis sur un banc semblant perdu dans ses pensées.
Un léger gazouillis d’oiseaux se fit entendre sur la cime des arbres et mes yeux se perdirent un moment dans les hauteurs, essayant de trouver sur quelle branche les siffleurs avaient fait leur nid.

Mon dos prit appui sur l’écorce d’un d’entre eux, ma main ouvrit ma besace et je sortis un croquant aux amandes. Je sentis le pan de ma cape s’ouvrir et devenir plus lourd. Baissant mes yeux, je vis les toutes petites dents de Neige perforer celle-ci.
Je la pris dans mes bras, lui déposai un baiser sur son museau et la caressais doucement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le jardin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le jardin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» La furie arrive au Jardin radieux (Libre)
» [ HORDE] Le Jardin des Cinaedes
» La catapulte au début... (le jardin perdu du senseï)
» Le Jardin
» Les Carottes au Jardin Fil Santé Jeunes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Clan du Gwenn Ha Du :: Culture et Erudition :: Ecole Mat d'Ouessant :: La cours de récréation et ses alentours-
Sauter vers: